Le digital fluidifie les process RH. Grandes entreprises et investisseurs montrent leur intérêt pour la HR tech française et ses 600 start-up.

image les Rh et start-up

C’est un foisonnement tous azimuts ! En une dizaine d’années, les start-up ont massivement investi le champ des ressources humaines, proposant des solutions digitales à chaque étape de la chaîne de valeur RH : marque employeur, sourcing des candidats et recrutement, gestion des talents et de la mobilité, formation, qualité de vie au travail, outils collaboratifs, etc. Faisant écho au mouvement global de transformation des organisations, la HR tech (HR pour « human resources ») compterait déjà, en France, quelque 600 start-up pour accompagner les DRH enclins à se réinventer et à se tourner vers les nouvelles technologies de type Big Data, machine learning, etc.

L’impulsion est venue des directions générales des grands comptes qui ont ouvert les bras à ce nouvel écosystème. « Craignant de péricliter, les DG ont pris la mesure de la profonde mutation qui est à l’oeuvre et ont décidé de se doter d’outils qui, d’une part, permettent de gagner en agilité et, d’autre part, répondent aux nouvelles attentes des collaborateurs », observe Alexandre Stourbe, coordinateur général du Lab RH, association qui regroupe 600 organisations engagées en faveur de l’innovation RH, dont 400 start-up.

L’autre élément déclencheur est la pression exercée par les collaborateurs eux-mêmes. « Dans leur quotidien, les salariés ont accès à des solutions qui leur facilitent la vie. Ils ne tolèrent plus de faire un bond d’un siècle en arrière dès lors qu’ils franchissent le seuil de l’entreprise », pointe Vincent Barat, cofondateur d’Akoya Consulting, cabinet de conseil en stratégie RH qui cartographie chaque année les pépites les plus prometteuses.
Article de JULIE LE BOLZER

Source: Les Echos Entrepreneurs