Gironde. À Langon, les jeunes décorent de graffs la façade de la structure Réa’J qui les accompagne

Une action collective « graffitis » a été mise en place par Réa’J, une plateforme de repérage et d’accompagnement des jeunes, située rue Maubec à Langon (Gironde).

 

« Savoir », « Rêve », « Autonomie », « Etre utile », « Respect », ‘Réussite »… sont les mots « symboles » choisis par cinq jeunes qui ont participé à l’action collective graffitis mise en place par Réa’J, une plateforme de repérage et d’accompagnement des jeunes, située rue Maubec à Langon (Gironde).

Les intervenants de cette structure expliquent le but de cette toute première action collective :

L’idée était de rendre plus visible la façade de ce lieu de soutien aux jeunes et adultes de moins de 30 ans en difficulté professionnelle et/ou sociale et bien sûr de valoriser leur travail, tout en leur permettant de se rencontrer et d’échanger.

Avec l’artiste Kendo Deuxglik

Ce projet de décoration de façade, financé par le Fonds social européen (FSE) et le Conseil départemental dans le cadre de l’Initiative Emploi jeune, a été réalisé avec l’aide d’un artiste street art de Bordeaux, Kendo Deuxglik.

Les jeunes étaient heureux et fiers :

On apprend à se connaître, à travailler en équipe, on a découvert la technique du graf… c’est super et puis on espère que ça permettra à d’autres jeunes ,qui n’osent peut-être pas pousser la porte du Réa’J, de venir !

Le Réa’J, qu’est-ce que c’est ?

Le Réa’J est ouvert à Langon depuis 2017 et deux conseillères en insertion (Cynthia Truilhé et Tessa Guillaumot), ainsi que deux éducateurs spécialisés (Julie Guerin et Julien Bonnaud) interviennent auprès des jeunes, sur tout le territoire du Sud-Gironde.

Vous avez moins de 30 ans ? Vos conditions de vie sont difficiles ? Pas de formation ? Déçu des institutions ? Les professionnels de cette plateforme sont là pour vous écouter et trouver des solutions avec vous, que ce soit dans un lieu public, dans un bureau ou encore à votre domicile.

Nous soutenons les jeunes dans leur parcours de vie – emploi, formation, handicap, mobilité, logement, santé, famille… – afin de leur permettre de rebondir

Source: Le Républicain SUD -GIRONDE / actu.fr