Le recrutement à l’ère des réseaux sociaux

Fin 2015, RegionsJob a lancé une étude sur le marché de l’emploi pour connaître les pratiques des candidats et des recruteurs. L’enquête a révélé que 74 % des candidats pensaient que les recruteurs se renseignaient sur eux via les réseaux sociaux alors qu’en réalité, ils ne sont que 69 % à le faire. Bond, une entreprise spécialisée dans les solutions de recrutement, a cherché à en savoir davantage sur les pratiques des acteurs RH en matière de recrutement via les réseaux sociaux et vous délivre l’infographie du jour.

Recrutement et réseaux sociaux : où en est-on aujourd’hui ?

L’infographie commence par nous révéler que les recruteurs utilisent de plus en plus les réseaux sociaux comme outil de recrutement :

  • 91 % des recruteurs sont actifs sur les réseaux sociaux et 70 % d’entre eux prévoient d’augmenter leur budget social media
  • 9 recruteurs sur 10 regardent les profils sociaux d’un candidat avant de se positionner sur son embauche
  • 7 recruteurs sur 10 disent avoir réussi leur recrutement grâce aux réseaux sociaux
  • 64 % des recruteurs avouent utiliser au minimum deux réseaux sociaux dans leur quête de talents en utilisant, par ordre de priorité, LinkedIn (94 %), Facebook (66 %), Twitter (52 %) et à notre grande surprise Google+ (21 %)

 

Trois réseaux sociaux attirent les faveurs des recruteurs

Dans le classement des réseaux sociaux les plus utilisés par les recruteurs, nous retrouvons LinkedIn largement en tête (79 %), suivi de Facebook (26 %) et Twitter (14 %).

 

Selon les réseaux sociaux, les utilisations sont diverses : par exemple, LinkedIn est principalement utilisé pour faire de la recherche de candidats (95 %), prendre contact avec eux (95 %), faire du sourcing (93 %) et poster des offres d’emploi (92 %).

Sur Facebook, le premier réflexe des RH est de scruter le profil des candidats (67 %) – bande de curieux -, mais aussi animer la marque employeur (59 %), faire de la cooptation (51 %) et publier des offres d’emploi (48 %).

Pour le réseau social Twitter, on retrouve à peu près les mêmes utilisations que sur Facebook, mais à un niveau plus élevé : animation de la marque employeur (95 %), publication des offres d’emploi (95 %), cooptation (93 %) et sourcing (93 %).

Bond, l’entreprise pas James, précise que plus vous utilisez de réseaux sociaux, plus votre vivier de talents est conséquent : vous augmentez ainsi la probabilité de trouver la perle rare… bonne chasse !

 

Source:bond-us.com